Emission sonore à grande distance

publié le 22 juin 2010 (modifié le 30 juillet 2010)



- Mesure en continu du bruit de roulement

L’ERA 32 a participé au développement de la méthode de mesure en continu du bruit de roulement. Par rapport à la mesure au passage, la mesure en continu du bruit de roulement permet d’ausculter toute une chaussée.
Elle permet aussi la mesure en milieu urbain. La méthode développée présente la particularité de mesurer le niveau sonore sur un pas de distance constant plutôt qu’une durée constante. De ce fait, une mesure élémentaire est géo-référencée, et il est possible de moyenner en un point précis de la chaussée les résultats de plusieurs passages.
Dans ce travail collectif piloté par le LCPC dans le cadre de l’opération de recherche 11D021, la contribution de l’ERA 32 concerne notamment :

  • La validation du traitement du signal
  • L’évaluation de l’incidence des dépassements et des croisements.

- Mesure de la hauteur de source équivalente

La hauteur de source est un paramètre déterminant dans le calcul de l’atténuation du son à grande distance. La méthode développée au LCPC par D. Gaulin pour une source ponctuelle sur sol homogène a d’abord été généralisée au cas à plusieurs sources, puis à un sol avec discontinuité d’impédance. Plus récemment, le conditionnement des mesures a été amélioré par l’emploi du périodogramme moyenné. La prise en compte du mouvement conduit à un "périodogramme moyenné réarrangé".

Références :

- Pérennité acoustique des revêtements de chaussées

L’ERA 32 coordonne un programme de suivi national de la pérennité acoustique des revêtements dans le cadre de l’opération de recherche LCPC 11N066. Ce programme consiste en un suivi de 13 planches représentatives des formulations courantes (fermés, ouverts, drainants), des conditions d’exploitation (urbain/interubain et pourcentage de poids-lourds).
Sur chaque planche, dans la perspective de comprendre le lien entre l’altération de la chaussée et l’évolution de ses performances acoustiques, plusieurs paramètres comme le niveau de bruit au passage, le niveau de bruit en continu, la rugosité et l’absorption sont relevés périodiquement. Ces données sont combinées à celle de trafic.

- Deux roues et tramways

L’ERA 32 s’est intéressée de longue date à l’émission sonore des tramways en termes de niveau de puissance, directivité, hauteur de source dans le cadre de la recherche LCPC et des programmes CERTU. Ce travail se poursuit dans le cadre de l’opération de recherche 11M061
"Prévoir le bruit en milieu urbain" que l’ERA 32 co-anime avec le LCPC de Nantes.
Même si leur contribution au niveau sonore global est négligeable en général, les deux-roues sont l’une des nuisances sonores les plus citées par les Français. Il existe encore peu de données sur ces véhicules.
L’ERA 32 coordonne les activités de 2 LRPC sur ce sujet dans le cadre de l’OR 11M061 et a elle-même réalisé plusieurs campagnes à la fois sur piste et sur des véhicules du flot de circulation.

Référence :

    • Francis Golay, Bibliographie sur l’émission sonore des tramways - Modélisation des véhicules étendus par des sources sonores ponctuelles, décembre 2008, 120p, Commande CERTU

- Cinémomètre acoustique pour tramway

L’étude de l’émission sonore des tramways nécessite de mesurer la cinématique des véhicules (vitesse, accélération) en parallèle au bruit mesuré. Dans le cas des tramways, le cinémomètre radar utilisé pour la mesure au passage sur les véhicules routiers est souvent en dehors de sa
gamme de fonctionnement, du fait des faibles vitesses pratiquées.
Pour répondre à ce problème, un cinémomètre acoustique a été développé. Il repose sur le signal de pression enregistré en un seul point situé près de la voie et sur la connaissance de l’espacement entre bogies. La détermination se fait par l’ajustement d’un modèle de signature acoustique dépendant de la vitesse sur la signature acoustique mesurée. L’ajustement fait appel à une formulation bayésienne et à l’algorithme du recuit simulé.

Référence :

Retour