Missions

 

- Contribuer au développement méthodologique et à l’élaboration de doctrine
- Activités de recherche
- Contribuer à la veille sur les connaissances, pratiques et techniques - à la gestion des connaissances
- Apporter une expertise
- Apporter un appui à l’animation des réseaux


Ecran anti-bruit
Ecran anti-bruit
Mesure d’efficacité acoustique d’un couronnement d’écran anti-bruit



Contribuer au développement méthodologique et à l’élaboration de doctrine

  • Appui technique aux DG dans l’élaboration et l’évolution de la réglementation Évaluation de l’impact et de la faisabilité technique de changements réglementaires, cartographie, classement de voies, observatoires du bruit.
  • Développement d’outils d’application de politiques publiques dans le domaine du bruit et des vibrations Notamment pour la cartographie du bruit à grande échelle, dans le cadre de l’application de la directive 2002/49/CE
  • Evaluation et traitement de la multi-exposition Il s’agit d’une part de développer des outils de quantification la gène ressentie par les riverains en situation de multi-exposition (commande DGPR).
  • Méthodes de référence (mesure et prévision) Définition de bancs d’essai et de cas-test, pilotage d’essais croisés (commande SETRA et DGALN/DHUP). Assistance à l’intégration de la NMPB 2008 dans les logiciels d’ingénierie. Développement du pendant de la NMPB 2008 pour la navigation fluviale.
  • Applicabilité de méthodes alternatives pour le Contrôle de Règlement de la Construction (commande DGALN/DHUP) Intensimétrie, mesures de réponse impulsionnelle, doublet microphonique sans source.

Activités de recherche

  • Caractérisation et modélisation des sources de nuisances acoustiques Cet axe d’une grande importance s’agissant de l’application de la Directive 2002/49/CE n’est en aucun cas limité aux transports (route, rail, avion et voie d’eau), mais concernera aussi d’autres sources de l’environnement, comme les aérogénérateurs. Développement de méthodes légères de mesure de l’émission, alternatives à l’antennerie acoustique.
  • Revêtements de chaussées Pérennité acoustique :compréhension du mécanisme d’altération interne des chaussées et détermination de lois d’évolution des niveaux sonores. Développement d’un modèle donnant la relation champ proche/champ lointain dans la mesure de bruit de roulement au passage. Mise au point d’une mesure robuste de l’absorption des chaussées couplée à une méthode d’identification des caractéristiques intrinsèques.
  • Modélisation et mesurage de la propagation du son à grande distance. Méthodes temporelles, notamment TLM, intégration des phénomènes physiques dans la méthode. Etude de la propagation dans des milieux particuliers. Le PCI s’intéressera au milieu urbain mais aussi aux milieux "naturels", forêts et cultures ainsi qu’aux eaux de surface, en lien avec la problématique biodiversité, (protection des espèces, mise en place des trames verte et bleue). Evaluation de l’incertitude associée à la mesure et à la prévision de bruit (niveaux sonores et émergences). Développement d’une méthode de mesure de l’atténuation à grande distance ou en situation de faible rapport signal sur bruit.
  • Optimisation des ouvrages de protection Développement de formes d’écran anti-bruit optimales au sens de l’utilisation des matériaux et de l’efficacité acoustique.
  • Exploitation de l’information pression acoustique dentification de paramètres non acoustiques à partir de signaux de pression, par exemple cinémométrie acoustique appliquée aux véhicules de transports terrestres. Identification (semi-)automatique d’espèces / dénombrement de populations à partir d’enregistrements sonores, en particulier chiroptères et orthoptères, estimation des effectifs d’une espèce. Quantification de la biodiversité sur un site.
    Bombina variegata
    Bombina variegata
    Sonagramme de chant de sonneur à ventre jaune
  • Effets du bruit sur le vivant Recherche sur les perturbations du sommeil entraînées par les infrastructures de transport terrestre. Partenariat régional existant avec une structure disposant des compétences en physiologie humaine. Participation au sein d’équipes pluridisciplinaires à l’analyse des effets du bruit anthropique sur la densité, la richesse spécifique, le succès reproductif des espèces sauvages.
  • Vibrations et infrasons Conception de sources de substitution, c’est-à-dire équivalentes à une infrastructure projetée pour évaluation des impacts. Caractérisation expérimentale de l’émission vibratoire des véhicules. Les travaux sur les vibrations se dérouleront en appui au PCI Empreinte Sanitaire des Transports et Risques Emergents. Mesure et prévision des infrasons engendrés pas les infrastructures.
  • Réhabilitation acoustique/thermique et bâtiments anciens Dans le cadre d’une plate-forme Recherche et Développement commune aux groupes Construction et Acoustique du LRS. Caractérisation acoustique in situ des procédés de construction non industriels propres au bâtiments anciens et étude de solutions de réhabilitation compatibles, évaluation des matériaux bio-sourcés en réhabilitation.

PS : Ces recherches se dérouleront naturellement en partenariat avec d’autres organismes de recherche. Une liste non limitative de ces partenaires est donnée au chapitre moyens


TLM_ecran_6_cle61d724.jpg
TLM_ecran_6_cle61d724.jpg
Simulation du champ de pression au voisinage d’un écran acoustique non plan par la méthode TLM

Apporter une expertise

  • Représentation des DG auprès de l’Agence Européenne de l’Environnement (Expert Panel on Noise), en relation avec la directive européenne sur le bruit dans l’environnement (commande DGPR).
  • Participation à des groupes de travail de normalisation française (S30F, S30J et S30M) et internationale (CEN notamment TC126 et 226 et ISO, notamment TC43/SC2).
  • Participation au groupe de travail Bundesanstalt Strassenwesen "Galerien und Trögen" (Galeries et tranchées), sur le développement de formules simplifiées permettant de modéliser l’effet des ouvrages non standard que sont les bouches de tunnels, les couvertures partielles, les galeries, les tranchées dans le cas des infrastructures routières.

Apporter un appui à l’animation des réseaux

  • Animation de commissions de normalisation française, notamment S30M (Acoustique des transports terrestres) (financement CERTU - SETRA).
  • Participation à la formation initiale (université et écoles d’ingénieurs) et continue à l’attention des agents du ministère (RST, DREAL, DDT, DIR) et collectivités territoriales.
  • Accueil des nouveaux arrivants dans les CETE.
  • Formations spécifiques dans le cadre du réseau des correspondants bruit (nouvelles méthodes, bonnes pratiques dans la mise en œuvre de méthodes existantes).

Contribuer à la veille sur les connaissances, pratiques et techniques - à la gestion des connaissances

  • Veille technologique, méthodologique et normative au niveau français et international par la collecte et l’évaluation des résultats de projets européens (PCRD), français (PREDIT, ANR), des productions méthodologiques, des solutions de réduction du bruit.
  • Développement, maintenance d’une bibliothèque d’outils logiciels d’acoustique/vibration pour l’opérationnel, la méthodologie et la recherche. Une infrastructure sous licence libre sera privilégiée, de manière à ne pas entraver la diffusion de ces outils.
  • Mise à disposition d’un réferentiel de documents et outils sur intranet/internet, sous réserve qu’une infrastructure adaptée soit mise en place, soit au niveau du CETE de l’Est, soit au niveau du MEEDDM.
  • Rédaction de guides
  • Gestion de bases de données nationales (bruit de roulement, émission sonore des véhicules) et collecte de données nouvelles.
>>> Partenariats >>>

Retour