RAPPORT D’ETUDE « HYGROBA » : Étude de la réhabilitation thermique de parois anciennes

publié le 11 juin 2014 (modifié le 17 juillet 2014)

L’équilibre hygrothermique des parois anciennes peut être facilement perturbé par une modification de l’enduit ou lors de travaux d’isolation. Ce déséquilibre est souvent cause de dégâts importants comme la fissuration des murs ou le développement de moisissures. Il peut également créer de risques structurels à cause du gel/dégel ou du pourrissement d’éléments porteurs. Afin d’évaluer les risques liés à l’humidité lors de travaux de réhabilitation thermique du bâti ancien, l’étude HYGROBA consiste en une première analyse de différentes solutions d’isolation de parois ancienne.
NB : cette étude ne se substitue pas à un diagnostic spécifique, qui doit être adapté à la situation de chaque enveloppe et aux particularités qui peuvent être rencontrées (climat extérieur, climat intérieur, orientation, sources d’humidité en présence ...). Les conclusions ne sont donc rigoureusement valables que pour les conditions qui ont été considérées dans l’étude.

Cahier zéro, méthodologie, hypothèses et limites du projet.
La lecture du cahier zéro est nécessaire pour comprendre les hypothèses de l’étude et ses limites.
Cahier zéro, méthodologie, hypothèses et limites du projet  (nouvelle fenetre)

— 


Cahiers de présentation des résultats sur différentes parois
4 Types de parois anciennes ont été étudiées, selon différentes configurations
Cahier murs en terre cuite  (nouvelle fenetre)
Cahier murs en terre cuite
Cahier murs en pan de bois et torchis  (nouvelle fenetre)
Cahier murs en pan de bois et torchis
Cahier murs en pierre dure  (nouvelle fenetre)
Cahier murs en pierre dure
Cahier murs en terre crue  (nouvelle fenetre)
Cahier murs en terre crue